LE CLASSEMENT DES VOITURES LES PLUS FIABLES

19 mai 2020

Le célèbre magazine AutoPlus nous a sortis son florilège des marques les + fiable et sans surprise Toyota surfe sur le top de ce classement composé des 20 + grandes marques automobiles :

Fiabilité des Toyota

> 1er en 2019 - (2e en 2018) Tendance stable
Cinquième en 2017, tout près du but l'année suivante (2e), Toyota accède enfin à la toute première place. Car ses produits phare hybrides affichent une santé éclatante. Sur les autres modèles, les rares plaintes concernent des soucis d'injecteurs sur les diesels, le reste ne concernant que des pannes isolées.

Fiabilité des Suzuki

> 2e en 2019 - (1er en 2018) Tendance stable
Des nouveautés bien nées, des modèles de plus de 5 ans fiabilisés, la gamme de Suzuki continue de se porter comme un charme. Seules quelques avaries isolées, mais coûteuses, nous sont signalées.

Fiabilité des Kia

> 3e en 2019 - (3e en 2018) Tendance stable
Encore un très bon millésime pour Kia, qui profite d'une gamme homogène et bien née, chez les plus de 5 ans comme parmi les modèles récents. Les pannes mécaniques se font de plus en plus rares, et les bugs électroniques restent isolés.


Fiabilité des Seat

> 4e en 2019 - (11e en 2018) Tendance en hausse
De rares remplacements prématurés d'amortisseurs sur l'Ibiza, encore quelques avaries de vanne EGR sur les TDI et c'est à peu près tout ! Car Seat confirme de fort belle manière le regain de forme observé ces trois dernières années. L'électronique fait peu parler d'elle, et les épidémies de panne typique du groupe affectent de moins en moins les modèles espagnols. Bon point, la gamme actuelle (depuis 2015) frise pour l'instant le sans-faute.

Fiabilité des Mini

> 5e en 2019 - (15e en 2018) Tendance en hausse
Mini remonte la pente, et de fort belle manière ! Un bond de neuf places que la marque doit à la très bonne santé de sa gamme depuis cinq ans. Seuls pépins évoqués de temps en temps, les usures prématurées des freins arrière des Mini trois portes (toutes de 2017) et plusieurs remplacements de boîte de vitesses automatique sur des Cooper SD de 2013-2015.
A l'inverse, l'ancien Countryman (jusqu'en 2015) ne fait quasiment plus parler de lui.

Fiabilité des Dacia

> 6e en 2019 - (2e en 2018) Tendance en baisse
On a coutume de dire que les Dacia sont fiables, ce n'est plus tout à fait vrai... Le premier responsable est le 1.2 TCe, dont la segmentation défaillante est à l'origine de surconsommations d'huile et, pire, de casses moteur. Sur le 1.5 dCi 110 des Duster d'avant 2015, on recense encore des avaries de pompe à huile et de turbo. Dommage, car les blocs éprouvés et le faible nombre d'équipements électroniques assurent toujours une bonne tenue dans le temps au reste de la gamme.

Fiabilité des Volkswagen

> 7e en 2019 - (17e en 2018) Tendance en hausse
Les huit places perdues en 2018 ne sont qu'un mauvais souvenir, puisque VW remonte de dix rangs ! Certes, on recense encore des avaries de pompe à eau (en TSI comme en TDI) et des GPS capricieux, mais les soucis de chaîne de distribution des 1.2/1.4 TSI se raréfient, tout comme les pannes de turbo et d'injecteurs en diesel.

Fiabilité des Hyundai

> 8e en 2019 - (5e en 2018) Tendance stable
Débarrassé des bugs électriques et des pannes récurrentes qui touchaient certains modèles, le coréen confirme sa présence dans le top 10. Mais pas aussi haut qu'espéré en raison de pépins relativement isolés mais coûteux.
Comme les avaries de volant moteur et d'embrayage (en diesel) ou les ruptures de chaîne de distribution. A noter, l'i30 confirme sa bonne forme.

Fiabilité des Volvo

> 9e - (13e en 2018) Tendance en hausse
Volvo poursuit sa remontée (+ 3 places en 2017 et 2018, + 4 en 2019) dans notre palmarès et rentre désormais dans le top 10. Hormis des pépins de vanne EGR sur quelques diesels, rien de récurrent ne touche les modèles du suédois. Même l'électronique ne suscite aucune plainte de propriétaires.

Fiabilité des Seat

> 4e en 2019 - (11e en 2018) Tendance en hausse
De rares remplacements prématurés d'amortisseurs sur l'Ibiza, encore quelques avaries de vanne EGR sur les TDI et c'est à peu près tout ! Car Seat confirme de fort belle manière le regain de forme observé ces trois dernières années. L'électronique fait peu parler d'elle, et les épidémies de panne typique du groupe affectent de moins en moins les modèles espagnols. Bon point, la gamme actuelle (depuis 2015) frise pour l'instant le sans-faute.

Fiabilité des Mini

> 5e en 2019 - (15e en 2018) Tendance en hausse
Mini remonte la pente, et de fort belle manière ! Un bond de neuf places que la marque doit à la très bonne santé de sa gamme depuis cinq ans. Seuls pépins évoqués de temps en temps, les usures prématurées des freins arrière des Mini trois portes (toutes de 2017) et plusieurs remplacements de boîte de vitesses automatique sur des Cooper SD de 2013-2015.
A l'inverse, l'ancien Countryman (jusqu'en 2015) ne fait quasiment plus parler de lui.

Fiabilité des Dacia

> 6e en 2019 - (2e en 2018) Tendance en baisse
On a coutume de dire que les Dacia sont fiables, ce n'est plus tout à fait vrai... Le premier responsable est le 1.2 TCe, dont la segmentation défaillante est à l'origine de surconsommations d'huile et, pire, de casses moteur. Sur le 1.5 dCi 110 des Duster d'avant 2015, on recense encore des avaries de pompe à huile et de turbo. Dommage, car les blocs éprouvés et le faible nombre d'équipements électroniques assurent toujours une bonne tenue dans le temps au reste de la gamme.

Fiabilité des Volkswagen

> 7e en 2019 - (17e en 2018) Tendance en hausse
Les huit places perdues en 2018 ne sont qu'un mauvais souvenir, puisque VW remonte de dix rangs ! Certes, on recense encore des avaries de pompe à eau (en TSI comme en TDI) et des GPS capricieux, mais les soucis de chaîne de distribution des 1.2/1.4 TSI se raréfient, tout comme les pannes de turbo et d'injecteurs en diesel.

Fiabilité des Hyundai

> 8e en 2019 - (5e en 2018) Tendance stable
Débarrassé des bugs électriques et des pannes récurrentes qui touchaient certains modèles, le coréen confirme sa présence dans le top 10. Mais pas aussi haut qu'espéré en raison de pépins relativement isolés mais coûteux.
Comme les avaries de volant moteur et d'embrayage (en diesel) ou les ruptures de chaîne de distribution. A noter, l'i30 confirme sa bonne forme.

Fiabilité des Volvo

> 9e - (13e en 2018) Tendance en hausse
Volvo poursuit sa remontée (+ 3 places en 2017 et 2018, + 4 en 2019) dans notre palmarès et rentre désormais dans le top 10. Hormis des pépins de vanne EGR sur quelques diesels, rien de récurrent ne touche les modèles du suédois. Même l'électronique ne suscite aucune plainte de propriétaires.

Fiabilité des Fiat

> 18e en 2019 - (14e en 2018) Tendance en baisse
Coup dur pour Fiat, qui perd quatre rangs pour la deuxième fois consécutive.
Car ses stars font des caprices : boîte de vitesses (Dualogic et, moins souvent, manuelle) pour la 500, turbo pour le 500 X (moteur 1.4 essence) et, plus rarement, embrayage (500 Let Tipo). Cela dit, cette dernière semble bien née, avec des retours peu nombreux.

Fiabilité des Audi

> 19e en 2019 - (19e en 2018) Tendance en hausse
Comme nombre de modèles du groupe, les Audi sont parfois victimes d'avaries de pompe à eau dès 50 000 km, en essence comme en diesel. Autre souci, les défaillances du système Mécatronic des boîtes S tronic (à double embrayage), très prisées sur toute la gamme. Plus spécifiques à la marque aux anneaux, les infiltrations d'eau en provenance du toit ouvrant, notamment sur les A3 et Q3. En revanche, les problèmes de vanne EGR (encrassement, refroidisseur) se font plus rares sur les TDI, tout comme les soucis de chaîne de distribution sur les 1.2 et 1.4 TSI. Cela dit, la bonne santé des modèles de moins de 5 ans, hormis quelques bugs électroniques, permet d'espérer mieux pour 2020.

Fiabilité des Nissan

> 20e en 2019 - (20e en 2018) Tendance sable
Période difficile pour Nissan ! Usures rapides de l'embrayage (Qashqai jusqu'en 2017), casses de turbo (en dCi) et soucis de consommation d'huile du 1.2 DIG-T (badgé TCe chez Renault) : le japonais ne profite guère de la bonne tenue des Micra et Note. La palme revient au Juke, qui cumule ces ennuis à des casses de boîte de vitesses et de moteur...